Quelques astuces pour mieux conserver sa prothèse

cheveux

Perruque médicale, connue aussi sous le nom ‘’prothèse capillaire’’ ressemblent aux autres perruques. La différence, c’est qu’elle a été spécifiquement conçue pour les personnes qui ont perdu une partie ou la totalité de leurs cheveux suite a une maladie. Cependant, tout le monde peut avoir recours à cet accessoire sans problèmes.

Conserver sa prothèse autant que possible

S’agissant d’un dispositif médical, une partie de son coût est assuré par des services sociaux. Pourtant, lorsqu’on la porte et qu’on s’y habitue, on s’y attache plus qu’a n’importe quel vêtement ou autre. Or, à la différence des vrais cheveux, celles-ci requièrent plus de délicatesse. Il y a les perruques naturelles et synthétiques. Elles sont vendues en plusieurs modèles (coupes, couleurs..). Plus de recommandations sur perruque-extension.com La dissemblance repose, non seulement sur les prix, mais aussi sur les méthodes d’entretien afin de les garder en bon état.

Perruques synthétiques :

Les prothèses synthétiques sont moins chères que les naturelles et elles sont plus faciles a entretenir. Les cheveux artificiels sont plus tenaces. L’entretien repose spécialement sur le lavage et le séchage. Donc, avant de la laver, le démêlage manuel s’impose. Il est plus indiqué d’utiliser les doigts pour ne pas agresser la perruque. Ceci fait, vous pouvez la laver avec un shampoing comme vous utilisez pour vos cheveux. Mettez une dose normale dans un récipient contenant de l’eau froide et immergez-y totalement votre prothèse capillaire. Après quelques minutes, procédez au rinçage. Celui-ci doit se faire de l’intérieur vers l’extérieur. Il faut à présent la sécher en le mettant dans une serviette propre pour ôter le reste d’eau. Ne pas peigner ni trop toucher les cheveux de la perruque et éviter a tout prix de l’approcher les appareils chauffants.

Perruques naturelles :

Celles-ci sont plus chères et plus délicates. Elles n’ont pas la même structure que les cheveux synthétiques. Par conséquent, sa conservation est différente. Elles doivent être lavées avec un shampoing distinct et avec de l’eau tiède. Avant de procéder au rinçage, il est recommandé de les démêler avec les doigts. Il est formellement interdit de le frotter. Il est aussi possible de les faire laver par des professionnels mais le coût est un peu onéreux.

L’importance de cette proto-perruque

La détérioration de santé, notamment le cancer que le traitement nécessite la chimiothérapie. Une étape difficile qui est surtout marquée par la perte partielle ou totale des cheveux. Les patients ont souvent du mal à se reconnaître devant la glace et perdent encore le moral en se découvrant. L’apparence est une source de fierté pour le commun des mortels. Une fois démunie, on a l’impression que l’identité qu’on défend bec et ongles est réduite. C’est exactement la même sensation quand on perd nos cheveux.
C’est justement pour remédier cette situation qu’e été inventées les perruques médicales. Elles sont proposées sous différentes qualités dont chacune dispose d’un avantage et d’un inconvénient. Ces critères tournent autour des matières premières et des prix. Lors de votre achat, vous deviez certainement choisi en fonction de vos propres exigences. Maintenant pour les entretenir vous avez déjà une idée. Outre les conseils ci-dessus, il existe des produits de soin vendus sur le marché.

Laisser un commentaire